kilim_bouillondepeinture

Place au Kilim

 

Comme certains d’entre vous ont pu le voir sur mon compte instagram, je me trouvais au Maroc la semaine dernière. Je me suis baladé entre Marrakech et Essaouira. A titre personnel, j’ai davantage préféré la quiétude qui règne sur la côte marocaine, à la ferveur et la chaleur de Marrakech. Toutefois, s’il y a une bien une chose qui  a su retenir mon attention dans cette région d’une grande richesse culturelle, c’est le kilim.

 

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le kilim, c’est une méthode de tissage utilisée par les peuples nomades. Il se présente majoritairement sous la forme de tapis, dont les premiers modèles remontent à plusieurs milliers d’années, de coussins et est parfois utilisée dans la mode. Cette technique est principalement utilisée en Turquie, en Afghanistan ou au Maroc.

Le kilim est fabriqué à partir de laine ou de coton et il existe trois techniques de tissage : le kilim simple (à deux faces), le sûmak (kilim à une seule face et sans velours), et le kilim à motifs tissés en relief.

les motifs qui apparaissent sont souvent des représentations abstraites de l’environnement qui entourent les artisans, ce qui donne une véritable touche artistique au travail réalisé.

 

Voici quelques exemples de kilims que j’apprécie beaucoup:

 

 

 

Cependant, restez vigilants quant aux prix pratiqués, car la réputation des marchands de tapis n’est plus à faire. Renseignez vous au préalable sur le prix des Kilims que vous recherchez.

 

 

Join the conversation

  • Rosette - 3 years ago

    Effectivement de très jolis tapis qui viennent de chez moi 😉